Les écrans AMOLED (Active-Matrix Organic Light-Emitting Diode) utilisent une matrice active ainsi que la technologie OLED. La matrice active, constituée de pixels intégrant un transistor TFT (films minces), a l’avantage de contrôler chaque pixel indépendamment. La technologie OLED est une diode électroluminescente organique.

Un écran AMOLED n’a pas besoin de rétroéclairage externe contrairement à d’autres types d’écran : les pixels noirs restent éteints. Cela permet donc de réduire la consommation d’énergie, c’est-à-dire augmenter l’autonomie des batteries. Ce type d’écran dispose d’une couche en moins que les écrans LCD par exemple, ce qui leur permet d’être plus fins.

Un autre avantage est la forte résolution même sur de grands écrans, et avec un très faible temps de réponse : cela permet donc une grande netteté et fluidité.

Le terme Super AMOLED est notamment utilisé par Samsung pour certains de ses produits, qui doivent être une nouvelle évolution de l’écran AMOLED : la partie tactile est intégrée directement à la dalle et non au-dessus, ce qui permet d’obtenir d’encore plus grands niveaux de finesse. Sa luminosité et la consommation d’énergie doivent également être encore plus performants.